L'or : carat et couleur

L’or pur est aux métaux ce que les diamants sont aux pierres. Dès que l'on s’y intéresse un peu, on comprend la fascination historique pour ce métal doré. Rare et précieux, sa grande ductilité et son inaltérabilité en font un élément essentiel à plusieurs composantes électroniques. Sans or, les satellites, ordinateurs et téléphones intelligents ne seraient pas ce qu’ils sont aujourd’hui. En joaillerie, sa malléabilité et sa résistance à toute forme de corrosion en font un élément incroyablement durable. Il a cette propriété d’être facilement polissable et sa couleur soleil est particulièrement riche et saturée.
 

Les alliages

Le seul problème avec l’or pur, c’est que si on l’utilise seul, il est un peu trop mou pour en faire un bijou durable. Il ne craquera pas, mais il pourrait se déformer. Rappelez-vous les films western dans lesquels un chercheur d’or croque une pépite dorée : il cherche à voir s’il peut y laisser des traces de dents. 

 

Pour résoudre ce problème, on mélange l’or pur à d'autres métaux pour en faire un alliage. Il existe au moins une cinquantaine d'alliages différents pour l’or, tous avec des propriétés distinctes. Certaines recettes permettent d’obtenir différentes nuances de couleurs, alors que d’autres le rendent plus rigide ou plus facile à couler. L’or étant rare et coûteux, on utilise ces alliages en différentes proportions, le rendant ainsi plus abordable tout en conservant une bonne part de ses propriétés durables.

 

Le caratage

À ne pas confondre avec les carats des diamants, le caratage de l’or correspond à la teneur d’or pur dans un alliage. Les bijoux en or doivent porter la marque du carat, mais la formule peut varier. Au Canada et aux États-Unis, on utilise principalement la formule K et les chiffres correspondent à une fraction sur 24. Ainsi, l’or 10k est composé de 10/24 d’or pur, le 14k est de 14/24 et le 18k de 18/24. En Europe, le caratage est généralement inscrit en fraction sur 1000. Bien que l’on retrouve différentes proportions d’alliages d’or sur le marché, allant de 8k à 24k, nous nous concentrons ici sur les 3 principales.

Capture d’écran 2022-01-08 à 15.06_edited.jpg

18K

Concentration en or : 75%

Autre appellation : 750

C’est la pureté la plus courante dans le monde. Très fréquent dans les bijoux qui proviennent d’Europe, cet alliage n’est pas rare au Canada. Le 18k a une très belle couleur dans le jaune. On le distingue facilement du 10k avec sa teinte dorée plus riche et saturée. 

Capture d’écran 2022-01-08 à 15.07.00.png

14K

Concentration en or : 58.5%

Autre appellation : 585

Bien que sa teinte soit légèrement moins saturée que le 18k, sa dureté le rend un peu plus résistant aux égratignures. Cet alliage très courant est le le compromis parfait entre le 10k et le 18k.

Capture d’écran 2022-01-08 à 15.07_edited.jpg

10K

Concentration en or : 41.7%

Autre appellation : 417

Le 10k est très répandu au Québec. C’est l’or que l'ont voit le plus souvent dans la province. Cet alliage est un peu plus dur que le 18k ou le 14k. Si on le juxtapose aux deux autres, on remarque par contre sa couleur légèrement plus cuivrée que dorée.

Les couleurs d’or

L’alliage joue aussi un rôle direct sur la couleur de l’or. La nuance variera selon les proportions des métaux utilisés, ainsi que le caratage de l'alliage. Remarquez vos bijoux en or jaune : ils n'ont peut-être pas exactement tous la même teinte!

Capture d’écran 2022-01-08 à 15.09.10.png

Or rose

Or + cuivre

Mélangé au cuivre, l'or adopte une teinte plus rosée. Pas exactement rose bonbon, la couleur gagne en popularité et c'est loin d'être une mode passagère.

Capture d’écran 2022-01-08 à 15.09.59.png

Or jaune

Or + cuivre + argent

Afin d'équilibrer la teinte, on combine dans l'or jaune une part égale de cuivre et d'argent. Le résultat est moins saturé que l'or pur. Reste que le jaune est classique et intemporel.

Capture d’écran 2022-01-08 à 15.08.36.png

Or blanc

Or + métaux blancs

Mélangé à des métaux blancs, tels le nickel ou l'argent, l'or blanc ressort gris avec une teinte légèrement champagne, que l'on corrige généralement avec le placage au rhodium.

Découvrez aussi...