Diamants : les 4 C

Qu’il soit naturel ou fabriqué en laboratoire, chaque diamant est unique au monde. Il a sa propre histoire, et ses imperfections témoignent de sa formation. Les diamants sont disponibles dans une très grande variété de formes et de couleurs et leur fourchette de prix est très large. Pour les classifier et leur attribuer une valeur, ils sont évalués selon les critères suivants : la couleur, la clarté, la coupe et le carat.


 

La couleur

Les nuances subtiles dans la couleur du diamant peuvent grandement affecter sa valeur. En fait, ce qui est recherché, c’est l’absence de couleurs. Les diamants classés D-E-F sont les plus prisés et verront leur valeur augmenter. Les diamants G-H-I n’ont pas de teinte facilement distinguable à l'œil nu, mais remarquable lorsqu'on les compare à des diamants moins saturés. À partir de K-L-M, la teinte sera facilement remarquable, jusqu’à Z où l’on retrouve les diamants très saturés, mais pas encore assez pour être considérés comme diamants de couleur.

 

Conseil de pro : Le plus important est d’harmoniser la couleur de vos diamants entre eux. Par exemple, un diamant H aura l’air moins beau s’il est juxtaposé à un D; mais utilisé seul sur une bague en or jaune, il sera magnifique. Évitez les teintes après le K si vous n’aimez pas les diamants qui ont l’air un peu brun-beige.

Screen Shot 2021-10-18 at 7.10.04 AM.png
Screen Shot 2021-10-18 at 7.06.35 AM.png

La clarté

Lors de sa croissance, de petites particules restent prisonnières du cristal en formation; on les appelle des inclusions. Ce qui affecte la clarté du diamant n’est pas seulement la présence ou l’absence d’inclusions, mais où elles sont placées, leurs tailles et leurs couleurs. On pourrait les comparer à des grains de beauté. Imaginons un instant Marilyn Monroe et une vieille sorcière. Les deux ont un grain de beauté dans le visage. Pour la première, qui a un très beau visage, un beau teint et un sourire éclatant, le petit point sur la joue n’affecte pas sa beauté. Pour la sorcière au nez pointu, qui ne soigne pas son apparence, le grain de beauté devient dérangeant et amplifie sa laideur. Avec cette image en tête, vous comprendrez que pour déterminer la clarté d’un diamant, il faut non seulement s’attarder aux inclusions, mais aussi évaluer si elles nuisent ou non à la beauté de la pierre.

 

I1, I2 et I3 : inclusions clairement visibles à l'œil nu. 

 

SI1 et SI2 : légères inclusions qui peuvent être remarquées par un œil averti. 

 

VS1 et VS2 : très légères inclusions qui ne sont pas visibles à l'œil nu.

 

VVS1 et VVS2 : très très légères inclusions qui sont très difficiles à voir à la loupe 10x.

 

IF : sans inclusions internes.

 

F : sans aucun défaut, ni intérieur ni extérieur. 

 

Conseil de pro : À partir de VS en montant, n’accordez pas trop d'attention à la quote de clarté : vous ne verrez pas la différence à l'œil nu. Privilégiez un diamant qui se classe bien avec les autres catégories, plutôt que seulement une clarté la plus pure possible. Point intéressant avec les SI : les inclusions ne sont pas facilement visibles à l'œil nu.

Screen Shot 2021-10-19 at 7.46.33 PM.png
Screen Shot 2021-10-19 at 7.45.58 PM.png
Screen Shot 2021-10-19 at 7.45.00 PM.png
Screen Shot 2021-10-19 at 7.45.38 PM.png
Screen Shot 2021-10-18 at 8.50.31 PM.png

La coupe

La coupe correspond à la taille du diamant. Pour la plupart, ces pierres sont taillées en Inde. À partir d’une gemme brute, le lapidaire doit choisir le meilleur endroit pour faire les premières tailles et aspirer à recréer la taille de diamant idéale. Cette fameuse coupe, mise au point par Marcel Tolkowsky en 1919, permet au diamant de réfracter un maximum de lumière. Car c’est une nuance importante : les diamants ne reflètent pas seulement la lumière, ils la réfractent vers nous. Si la coupe est mauvaise, la lumière se perd et la pierre semble sombre. Tous les diamants sont comparés à la taille de Tolkowsky pour être classifiés comme très bons, bons, corrects ou mauvais.

 

Conseil de pro : Ne négligez jamais la coupe! Choississez un diamant avec une coupe classée « bonne » ou mieux et éviter les tailles dites « correctes » ou « mauvaises ».  Favorisez un diamant avec une clarté plus basse plutôt qu’une mauvaise coupe. Les diamants avec une coupe idéale auront un scintillement qui fera vite oublier quelques inclusions!

Screen Shot 2021-10-18 at 7.08.31 AM.png
Screen Shot 2021-10-18 at 7.08.40 AM.png

Le carat

À ne pas confondre avec le caratage de l'or, qui indiquent les proportions d'or des alliages, les carats correspondent au poids du diamant. Le carat est simplement une unité de mesure qui provient des graines de caroube autrefois utilisées comme comparatif pour peser les pierres. Le carat entier est divisé en 100 points. Lorsqu’on parle d’un diamant de « 50 points » on parle en fait de 50/100 de carat. On peut aussi dire « demi carat » mais on écrira toujours 0.50ct. Évidemment, plus le carat est élevé, plus le diamant est dispendieux. Au-delà de cette affirmation, les prix augmentent de façon exponentielle dès que l’on franchit certains poids; par exemple 0.25ct, 0.50ct, 0.75ct ou 1ct. Ainsi, un diamant de 0.49ct peut être quelques centaines de dollars de moins qu’une pierre de 0.50ct, alors qu’une de 0.51ct sera à peine un peu plus cher.

 

Conseil de pro : Privilégiez les 3 autres facteurs de classification avant d’accorder trop d’importance au carat. Une fois votre budget établis, comparez avec des pierres légèrement plus petites que ce que vous cherchez; la différence de prix serait mieux investit dans une pierre de meilleurs qualité à 0.02ct prêt! Vous pouvez aussi nous confier le magasinage de votre pierre, il nous fera plaisir de vous comparer les options pour vous.

Crédits photos : GIA.EDU

Screen Shot 2021-10-18 at 9.17.21 PM.png

Découvrez aussi...